• Parents.S.J

L’intégration de mon BABI à la garderie

Texte écrit par Pam Robi


L’intégration à la garderie, c’est une fichue de grosse étape. On se demande toutes comment ça va se passer. Va-t-il pleurer sans fin? Va-t-il dormir? Va-t-il manger convenablement? Va-t-il jouer avec les amis?


Chez nous, on a entamé la grande étape le jour de ma fête. Bonne fête Maman! J’appréhendais ce moment parce que j’ai un bébé intense, pas mal intense. En plus, avec le contexte de la COVID, ce n’est vraiment rien pour m’aider puisque je devais laisser mon enfant sans pouvoir entrer dans les locaux et prendre du temps avec lui. Bref, bonjour les insécurités! Je vous ai déjà raconté que j’ai un BABI à la maison, un bébé aux besoins intenses. Depuis ses 10 mois, on commençait à avoir une belle routine de jour et des beaux dodos la nuit. 1 mois plus tard, c’est parti pour une nouvelle adaptation.


J’ai donc eu l’idée d’écrire cet article, le journal de son intégration en garderie. C’est un service de garde non subventionné, en installation. Je sais que beaucoup de parents se posent des questions, sont inquiets. Et il faut dire, chaque bébé est différent et chacun vivra son intégration différemment. Mais, j’avais envie de vous parler de notre situation.


Bébé Léo a commencé son intégration de cette façon :


SEMAINE 1 - 3 demi-journées

SEMAINE 2 - 3 jours complets

SEMAINE 3 - Temps plein - 5 jours complets


Profil de mon Chaton : il a 11 mois et quelques jours. C’est un bébé à bras, il cherche constamment mon attention et il veut que je le prenne ou que je m’occupe de lui. Ses signaux sont assez clairs, il chigne ou pleure très fort en me tirant les pantalons. Très difficile de faire des petites tâches avec lui (et on me parlait de faire du télétravail avec lui à la maison… ouf, bonne chance!) Je dois souvent faire du portage avec lui, même à 11 mois. Il a besoin d’être rassuré. Il mange bien, mais boit peu de lait le jour. Il s’endort seul pour les siestes et la nuit. Il dort 2 siestes de 1h30 et fait ses nuits de 11h. Il est curieux, souriant, mais très impatient. Il faut que ça roule avec lui!


Mes appréhensions : j’ai peur qu’il ait de la difficulté à dormir, j’ai peur qu’il ne mange pas suffisamment et j’ai peur qu’il soit très chigneux.


JOUR 1 - Lundi, demi-journée.


On est arrivé à 9h30, Chaton a dormi un 20 minutes dans l’auto et a mangé une petite collation (yogourt, fruits et craquelins) avec moi avant de rentrer dans la garderie. Des sourires aux éducatrices dans l’entrée, mais il reste près de moi. Son éducatrice essaie de lui montrer que tout va bien, qu’elle est gentille tout en me rassurant en même temps. 10h, l’éducatrice me fait signe, c’est l’heure. À go, Chaton va dans les bras de l’éducatrice. GO! Bébé Léo pleure à chaudes larmes en me regardant, et moi… je pleure comme une Madeleine. Mon bébé… L’éducatrice me rassure. «Va Maman, va prendre du temps pour toi.» Je retourne à ma voiture, les yeux plein d’eau.


Au retour à midi trente, Chaton est en train de pleurer, il est très fatigué! Il a bien mangé pour le dîner qu’on me dit, un vrai glouton, mais là, c’est l’heure du dodo! Il a découvert de nouveaux jouets et s’est amusé à l’extérieur. Par contre, il a préféré jouer seul et découvrir son environnement à sa façon. À la maison, c’est dodo pour 1h30 en après-midi et Chaton a bien terminé sa journée avec un gros dodo pour la nuit.


JOUR 2 - Mardi, demi-journée.


L’arrivée s’est fait plus tôt, j’essaie d’habituer Chaton tranquillement pour le retour au travail qui se fait sentir. 8h30, hop dans les bras d’une nouvelle éducatrice. À la garderie, il y a une petite rotation pour permettre aux enfants de s’habituer aux 3 éducatrices en poste. Chaton pleure, mais ça va. Maman est confiante.


Au retour à midi trente, Chaton s’est endormi. On me dit qu’il n’a pas voulu dormir ce matin et il était brûlé après son dîner. Je le laisse dormir et avise les éducatrices de m’appeler à son réveil. 15 minutes après mon départ, il est réveillé. Je retourne le chercher vers 13h30. Ouf, 30 minutes de dodo depuis son réveil ce matin. C’est pas beaucoup. Mais, Chaton a bien mangé au dîner encore une fois. Il a joué avec un ami nommé James et s’est bien amusé dans les jeux d’eau.


À la maison, je lui fais boire un peu de lait en espérant l’amortir et le dépose dans sa bassinette. Il réussit à faire une autre sieste de 30 minutes. Je vous garantis qu’il s’est couché tôt ce soir-là.


Mercredi et jeudi - retour à la routine normale avec Maman


JOUR 3 - Vendredi, demi-journée.


Léo n’a pas très bien dormi cette nuit. Une poussée de croissance, une dent, je sais pas trop. Il est bougon sans bon sens. J’ai le coeur gros de le laisser à la garderie et de ne pas pouvoir le consoler et le garder avec moi. Chaque fois que je le dépose par terre, c’est la crise de larmes. Sans surprise, la garderie me rappelle avant le dîner. Léo fait de la fièvre…


Samedi et dimanche - à la maison avec Papa et Maman


Les dodos sont ardus, Léo ne veut pas manger. On essaie de comprendre ce qu’il se passe. Dimanche matin, on réalise que notre petit coco a attrapé le Pieds-Mains-Bouche. Vive la garderie!


JOUR 4 - Lundi, première journée complète.


Bébé Léo va beaucoup mieux, il a recommencé à manger. C’est maintenant sa première journée complète et la journée où je recommence à travailler. Léo a bien mangé et tout s’est relativement bien passé. Il a pleuré un peu en matinée, mais a joué avec les nouveaux jouets. Il a fait une sieste en après-midi de 1h. 18h30 - Bébé dort à poings fermés. La journée a été éprouvante.


JOUR 5 - Mardi, deuxième journée complète.


Sensiblement pareil comme lundi. Léo commence à s’habituer tranquillement. Grosso modo, il mange bien, il boit peu et il dort environ 1h en après-midi.


JOUR 7 - Lundi, première semaine complète


Boom! Alors que tout semblait se placer, voilà que M. Léo ne veut plus dormir à la garderie. Je commence à angoisser un brin. J’ai peur de la dette de sommeil. Résultat : Léo se couche très tôt et reprend son sommeil durant la nuit et durant les fins de semaine avec de bonnes grosses siestes de 1h30.


JOUR 12 - Lundi, deuxième semaine complète


Les choses commencent à se replacer tranquillement. Bébé ne pleure presque plus quand je vais le porter à la garderie, il sourit et est content d’aller jouer avec les amis et les jouets. Les dodos ne sont pas encore gagnés, mais ça s’améliore tranquillement. Il y a de l’espoir...


--


Bref, je sens que les journées commenceront à se ressembler un peu plus pour lui et l’adaptation se fera graduellement. C’est une étape difficile. Je trouve que la maison est bien vide quand Bébé n’est pas là. Je me sens mal aussi, j’ai l’impression de l’abandonner. Mais, j’essaie de voir aussi le bon côté des choses.


Je vois de belles améliorations, déjà. Il est pas mal toujours de bonne humeur lorsqu’il revient à la maison. Il est content d’être avec nous, content de retrouver ses jouets. C’est un petit moment bien agréable. Il joue beaucoup plus seul, il gagne en autonomie. Je ne pourrais pas demander mieux. On profite plus des moments ensemble.


Je sens que mon bébé n’est plus un bébé bébé. Il grandit et apprend à découvrir le monde. Bientôt, il me suppliera de l’amener à la garderie pour voir ses amis.


Voilà. Une grande étape presque complétée pour mon Grand Bébé Léo.


 
1583190524_7686361_eb23a51f2b6df7db99211
1583192534_229231_3886f7f896c89844b040b4
  • Instagram

©2020 par Parents sans jugement.