• Parents.S.J

L'allaitement ou la formule? C’est VOTRE décision

Mis à jour : mai 29

Texte écrit par Sébastien Gingras, étudiant en médecine

Voir plus bas pour la version anglaise. See below for the English version.


Dès la naissance de leur enfant, les nouvelles mamans ont déjà une décision importante à prendre en ce qui à trait à leur nouveau né; celui de l’allaiter ou de lui donner le lait commercial (la formule). Ce sujet en est un controversé et je crois que ma position en tant qu’étudiant en médecine me permet de vous partager mes expériences ainsi que les faits afin que vous soyez en mesure de prendre la meilleure décision qui soit pour vous et votre enfant. Il n’y a pas un jour pendant ma rotation en Obstétrique et Gynécologie où je n’ai pas vu des femmes débattre cette décision. J’aimerais donc débuter en vous disant avant tout que vous n’êtes pas seules. Sachez que même les professionnels de la santé n’ont pas un consensus clair sur ce sujet. Il s’agit donc avant toute chose de VOTRE décision.


Certaines d’entre vous subiront beaucoup de pression provenant de leur médecin traitant, de leur famille rapprochée ou de la société en général par rapport à cette décision. Je l’ai vu très fréquemment, car plusieurs s’entendent pour dire que l’allaitement est la seule avenue pour le bien-être de nos enfants. J’espère qu’après la lecture de cet article, vous comprendrez que ce n'est pas tout noir ou tout blanc comme beaucoup de gens le suggèrent. C’est votre droit en tant que mère d’avoir une explication complète, balancée et sans jugement sur le sujet afin que votre réflexion soit réfléchie. Ne laissez personne vous influencer dans votre décision, car, après tout, c’est vous qui savez ce qui est le mieux pour votre bébé. Dans cet article, je discuterai des enjeux importants qui vous permettront de mieux comprendre la différence entre l’allaitement et la préparation pour nourrissons. Je souhaite qu’à la fin de votre lecture vous soyez mieux outillé et que vous sachiez dans votre cœur ce qui vous convient afin d’être heureuse avec votre choix. Sans plus tarder, débutons.


La question/inquiétude que j’entends le plus souvent est : est-ce que le lait maternel est ‘meilleur’ que le lait commercial? La réponse que vous recevez en général est tout simplement ‘oui’. Bien que cette réponse soit en quelque sorte vraie, on se demande surtout en quoi il est “meilleur”. Évidemment, toutes les mamans veulent ce qu’il y a de mieux pour leur bébé. Mais, ce qui est le plus important, c’est que la mère soit à l’aise avec son choix, car, inévitablement, elle devra s’y tenir pendant plusieurs mois.


Si on considère seulement le contenu nutritionnel du lait maternel et de la formule, soit les “ingrédients” en tant que tel, le lait maternel serait selon les études supérieur. Pourquoi est-ce le cas? Quelques raisons. Premièrement, vous devez réaliser les limitations dans la production du lait commercial. Nous n’entrerons pas ici dans les détails du contenu du lait maternel ou de la formule, car ceci est une discussion complexe en elle-même, mais sachez seulement que tous les éléments nutritionnels du lait maternel (soit protéines, glucides et composantes immunologiques) ne peuvent pas être reproduits à la lettre dans la formule. Bien que la technologie se soit grandement améliorée, cette tâche est quasi impossible, mais peut-être qu’un jour, nous pourrons le faire. Certaines composantes telles que les molécules du système immunitaire de maman ne peuvent pas être synthétisées dans un laboratoire, tandis que nous avons trouvé certains moyens pour inclure d’autres composantes telles que des protéines. Toutefois, elles sont de moins bonnes qualités que celles du lait maternel. Deuxièmement, l’allaitement est un processus évolutionnaire qui s’est développé et raffiné à travers de millions d’années avec l’évolution de l’homme. Le contenu du lait maternel peut donc s’adapter au développement du bébé. Au fur et à mesure que le bébé grandit, ses besoins nutritionnels changent. Par exemple, le colostrum (le lait qui se forme immédiatement après l’accouchement) a un taux élevé d’éléments du système immunitaire (globules blancs et immunoglobulines), de protéines et de vitamines relatif au lait maternel. C’est l’une des raisons pour laquelle les femmes qui ne veulent pas allaiter sont tout de même encouragées à donner le sein dans les heures suivant l’accouchement. Donc, le lait maternel s'adapte beaucoup mieux aux besoins du bébé que le lait commercial.


Sommes toutes, lorsque nous examinons les deux options côte à côte sur leur contenu seulement, le lait maternel est gagnant et c’est pour cette raison que les professionnels de la santé le promeuvent avec autant d’ardeur. Si c’est la seule chose qui vous importe, le lait maternel est meilleur, point final.


La deuxième question est : est-ce que ces différences ont un impact sur mon bébé? Ceci est une question bien plus importante, mais, malheureusement, plus difficile à répondre avec conviction. Les études démontrent qu'à certains égards, le lait maternel est meilleur pour le bébé. Pour vous donner un exemple, les protéines dans la préparation lactée sont de source animale. Certaines études ont démontrées qu’elles sont moins bien tolérées par les bébés qui seraient alors plus à risque de faire des coliques. Notez que j’ai dit plus À RISQUE. Tout est un risque en médecine, ce qui veut dire qu’il est bien possible que votre bébé tolère très bien la formule. Par contre, les chances qu’il la tolère moins bien sont plus grandes. Dans ce cas, vous pouvez essayer différentes sortes de lait commercial. À noter, par contre, qu’il peut être très difficile voire impossible d’allaiter si vous avez choisi d’essayer la formule dès le départ, car la montée du lait est un processus hormonal qui requiert la stimulation du bébé dès l’accouchement pour être maintenu. Si vous hésitez, il est prudent d’opter pour l’allaitement en premier, et si ce n’est pas pour vous, vous pourrez par la suite donner de la préparation. La chose importante à retenir est que, bien que le lait maternel démontre une supériorité dans certains domaines de la santé du bébé (par exemple, la fonction gastro intestinale), le bien-être d’un bébé est un concept très relatif et aucune étude ne supporte que les bébés allaités deviennent des adolescents ou des adultes plus heureux, plus en santé, ou mieux adaptés à la société. Ceci est déterminé par d’autres aspects de votre relation avec votre enfant, soit la façon dont vous l’élever et l’amour que vous lui porter.


La troisième question est : quel sont les autres facteurs à considérer dans ma décision? À mon avis, cette question est très souvent négligée par les professionnels de la santé et on ne lui donne pas assez d’importance. Oui, les composantes du lait maternel sont idéales. Oui, il se peut qu’il y ait un léger avantage sur la santé générale de votre bébé. Mais, ceci est seulement vrai si on élimine tous les autres facteurs à considérer. Vous devez être conscientes que les études sont conduites dans des conditions idéales et très contrôlées qui sont rarement représentatives de la réalité! Laissez-moi vous donnez un exemple. Il arrive parfois que certaines mères ont de la difficulté à produire du lait maternel (c’est le cas de certaines mamans ayant donné naissance à un bébé prématuré qui fréquemment n’ont aucune production de lait, car le processus de formation et d’emmagasinage du lait a été interrompu par l’accouchement prématuré du bébé). Dans ces cas, les professionnels de la santé recommandent de nourrir ou de supplémenter le bébé avec de la formule, car cette dernière est pour des raisons bien évidentes supérieures à aucune nutrition (soit d’y en passant, ces enfants peuvent vivre une vie tout à fait normale!). Par contre, lorsqu’une maman ne veut pas allaiter pour une raison X ou Y, on la met en garde contre cette décision. Ça ne fait aucun sens à mes yeux, car ces situations sont très similaires. Si la décision prise est basée sur un manque d’information ou des informations erronées, il vaut certainement la peine d’approfondir la question et de donner à la maman de l’information plus exacte. Par contre, si la maman qui se connaît et qui connaît sa situation plus que personne s’est renseignée et a décidé qu’il était préférable pour elle de nourrir son enfant avec du lait commercial, nous devrions l’encourager, car ceci encourage une meilleure adhérence à la nutrition du bébé. En bout de ligne, un bébé bien nourri, qui reçoit assez de calories sera toujours plus en santé qu’un bébé mal nourri. Voici quelques exemples plus concrets. Si une maman décide qu’elle n’est pas à l'aise avec l’allaitement ou qu'elle peinera à allaiter toutes les 3 heures, vaut mieux la formule! Si une maman croit qu’elle sera trop fatiguée pour assumer seule la responsabilité de se lever pendant la nuit pour nourrir son bébé et qu’elle a un partenaire qui veut contribuer pour la laisser dormir davantage (ce qui aidera le bébé à long terme), vaut mieux la formule! (Une alternative pour des femmes qui allaitent et qui veulent inclure leur partenaire est d'exprimer du lait dans une bouteille qui peut être garder au réfrigérateur 24 heures ou au congélateur quelques mois). Le message que j’essaie de transmettre est que, dans des conditions idéales (vous avez la motivation d'allaiter ET vous pensez pouvoir être capable d’être constante avec votre allaitement), l’allaitement est recommandé et supérieur. Par contre, si ce n’est pas le cas, vous ne devriez jamais ressentir de honte à l’admettre. Donner du lait commercial est plus qu’acceptable. Une chose à prévoir/garder en tête est que la formule peut être assez dispendieuse, tandis que l’allaitement n’engendre évidemment aucun coût.


Pour conclure, la décision d’allaiter ou de donner du lait commercial est une décision difficile qui requiert une compréhension des avantages et inconvénients des deux options ainsi qu’une connaissance de soi. Peu importe le choix que vous faites, il faut l’assumer! Pour ma part, je crois que la décision finale reste entre les mains de la maman et de son partenaire et que les professionnels de la santé ne peuvent que supporter les futurs parents dans leur choix. À la lumière des informations données dans cette article, j’espère que ce choix sera plus facile.


Cliquez sur ce lien pour plus d’informations sur la différence entre l’allaitement et la formule. (anglais)


See below for the English translation. Voir plus bas pour la traduction anglaise.


Breastfeeding or Formula? The decision is YOURS.


Written by Sébastien Gingras, medical student.

Translated by Monica Farag


From birth, new moms have an important decision to make concerning their newborn child; the decision to breastfeed or to give formula. This subject is controversial, and I believe that my position as a medical student allows me to share with you my experiences as well as the facts, which should enable you to make the best decision for you and your child. A day didn’t go by in my Obstetric and Gynecological rotation where I didn’t see women debate this question. Therefore, I would like to start by saying that you are not alone. Know that even the health professionals don’t have a clear consensus on the subject. It is then first and foremost YOUR decision.


Some of you might experience pressure from your child’s physician, from your family, or from society in general about this decision. I’ve observed this pressure frequently, since many make the claim that breastfeeding is the only option for the wellbeing of our children. I hope that after you read this article, you understand that it’s not a black and white situation like some suggest. Its your right, as a mother, to have a complete explanation, balanced and without judgment on the subject so that you can make an educated and thoughtful decision. Don’t let anyone influence your decision, because after all, you are the one that knows what’s best for your baby. In this article, I will discuss the important issues that will allow you to understand the difference between breastfeeding and formula feeding. I hope that when you finish reading this, you feel more equipped to confidently and be contented in your heart by your choice. Without further delay, let’s begin.


The question that I hear the most often is whether breastmilk is better for the baby than formula. The answer most often given is simply ‘yes’. Although that answer is somewhat true, we must ask ourselves in what way it is “better”. Evidently, all mothers want what’s best for their children. However, what is most important is that mothers be as comfortable as possible with their choice, since they will be the ones dealing with it for several months.

If we only consider the nutritional content or “ingredients” of breastmilk and formula, studies show that breastmilk is superior. Why? First, there are limitations to commercial formula. We won’t go into the specifics of the content of each, since that is a complex discussion on it’s own, but what you need to know is that all the nutritional elements of breastmilk (proteins, carbohydrates, and elements from the immune system) are impossible to perfectly recreate commercially. Even with all the advancement in technology, this task is almost impossible, but maybe one day we will be able to achieve it. Some components such as the molecules from the mother’s immune system can’t be synthesized in a laboratory; nonetheless, we’ve found ways to incorporate other components such as proteins. However, these proteins are of less quality than the ones in breastmilk. Secondly, breastfeeding is an evolutionary process that has been refined through millions of years with the evolution of man. The content of breastmilk can thus adapt itself to the development of the baby. As soon as the baby grows, it’s nutritional needs change as well. For instance, in the colostrum (the milk that is produced immediately after birth) there is a large content of elements from the immune system (white blood cells and immunoglobulins), of proteins and of vitamins relative to the mother’s breastmilk. It’s one of the reasons why mothers who don’t want to breastfeed are still encouraged to try giving the baby their breast in the hours following birth.


Therefore, breastmilk adapts much better to the needs of the baby than formula does.

If we are solely looking at the content of both breastmilk and formula, breastmilk comes out the winner and that is why health professionals strongly encourage it. If this point is the only thing that matters to you, then breastmilk is better, and that’s final.


The second question is: do these differences have an impact on my baby? This is an even more important question, but unfortunately, much harder to answer with conviction. The studies show that in some ways, breastmilk is better for the baby. To give you an example, the proteins from formula are from an animal source. Some studies show that they are less well tolerated by babies and therefore make them more at risk for colic. Please note that I am saying more at RISK. Everything is a risk in medicine, which means it’s also possible that your baby tolerates well the formula. However, the chances that he tolerates it less are higher. In that case though, you could try different kinds of commercial formulas. Please note, however, that it can be difficult, even impossible to breastfeed if you chose to try formula right from the start; the production and increase of breastmilk is a hormonal process that requires maintaining the baby’s stimulation from birth. If you are hesitating, it’s prudent to opt for breastfeeding first, and if it’s not for you, you could always provide formula instead. The important thing to remember is that even though breastmilk is superior in certain aspects of the baby’s health (for instance the gastrointestinal functions), the wellbeing of the baby is a relative concept and there aren’t any studies that support the notion that breastfed babies become teenagers or adults that are happier, healthier or better adapted to society. This is determined by other aspects of your relationship with your child, such as the way you raise them and the love that you give them.


The third question is: what are the factors to consider in my decision? In my opinion, it’s a question that is frequently neglected by health professionals and we don’t give it enough importance. Yes, the components of the mother’s breastmilk are ideal. Yes, it’s possible that it has a slight advantage to the general health of your baby. But this is only true if we eliminate all the other factors to consider. You need to be aware that studies are conducted in ideal conditions and are very controlled; something that is rarely representative of reality! Let me give you an example. It happens sometimes that certain mothers have difficulties producing milk (it’s the case for some mothers who give birth to premature infants and who frequently don’t produce any milk since the production and storage of the milk was interrupted by the premature delivery of the baby). In this case, the health professionals recommend feeding or supplementing with formula, since that option is better than no food at all (by the way, these children can live completely normal lives!). However, when a mother doesn’t want to breastfeed her child for X or Y reason, we advise her against this decision. It doesn’t make any sense, in my opinion, as these situations are very similar. If the decision taken is based on a lack of information or wrong information, it is important to explore the question further and ensure that the mother has the correct information. However, if a mother who knows herself and her situation more than anyone, educated herself and decided that formula is best for her child, than we should encourage her since this promotes a better adherence to her baby’s nutrition. At the end, a baby fed with enough calories is always healthier than a malnourished baby. Here are a few concrete examples. If a mother decides that she isn’t comfortable with breastfeeding or that she will struggle to breastfeed her child every 3 hours, it’s better to give formula! If a mother is too tired to assume sole responsibility to wake up during the night to feed her baby and that she has a partner willing to help so she can sleep more (which will help the baby in the long run), then formula is better! (If women who breastfeed want to include their partner in the process, they can pump their milk in a bottle that can be kept in the refrigerator for 24 hours or in the freezer for a few month).


The message I’m trying to pass on is, in ideal conditions (you have the motivation to breastfeed and you think that you can maintain breastfeeding), breastfeeding is recommended and superior. However, if it’s not the case, you should never feel ashamed to admit it. Giving formula is more than acceptable. One thing to keep in mind is that formula can be quite expensive while breastfeeding doesn’t cost anything.


In conclusion, the decision to breastfeed or to provide formula is a hard one that requires knowing the advantages and disadvantages of both as well as knowing yourself. Whatever decision you make, you need to own it! In my opinion, I believe the decision remains to be made by the mother and her partner; all the health professional can do is support the future parents and their choice. With the help provided by this article, I hope that the choice will be easier to make.


Click here for more information on the differences between breastfeeding and formula.

Nous sommes toujours à la recherche de parents qui seraient intéressés à partager leur expérience. Contactez-nous si c'est votre cas! Nous avons tous une voix qui ne cherche qu'à être exprimée.


We are still looking for parents that would be interested in sharing their experience. Contact us if it's the case. We all have stories to tell!

 
1583190524_7686361_eb23a51f2b6df7db99211
1583192534_229231_3886f7f896c89844b040b4
  • Instagram

©2020 par Parents sans jugement.