Image de Yoal Desurmont

Le grand voyage (partie 1)

Auteure: Laurence Laverdure

Petits aventuriers

Dans la jungle du pays imaginaire, le printemps et le début de l'été est une période importante. L'hôpital de la jungle est rempli de petits bébés de toutes les espèces . C’est comme ça qu’un beau jour du mois d'avril, Théo le lionceau vint au monde. Il était bien d'avance et était tout petit mais comme il était fort et courageux il est retourné rapidement à la maison. Il était aussi un peu paresseux et adorait laisser son doux pelage se faire réchauffer par les rayons du soleil. 

 

Quelques semaines plus tard ce fut le tour de Noly le ouistiti. Lui aussi était tout petit mini. Noly était très curieux. Si curieux qu'il refusait souvent de dormir par peur de manquer une formidable découverte. Sa maman devait alors le bercer de lianes en lianes pendant des heures parfois. Déjà Théo et Noly étaient les meilleurs amis du monde. 

 

Un beau jour, Noly, dont la grand-maman était une grande voyageuse, décida qu'il voulait lui aussi découvrir le monde qui l’entourait. Il partit donc voir son fidèle compagnon. Il lui demanda « Théo voudrais-tu faire le plus merveilleux des voyages avec moi? » Théo rugit de plaisir lui qui adorait explorer et rencontrer de nouveaux animaux. 

 

 

Noly grimpa sur le dos de son ami et enfouit son visage dans son cou. C’était doux et Théo trouvait toujours que ça chatouillait. Le lionceau avait maintenant de très longues pattes et était costaud. Ils pourraient voyager plus longtemps de cette façon.

 

Après plusieurs minutes, les deux petits rencontrèrent Bertrand. Bertrand était un des plus vieux et des plus gros éléphants de la jungle. Les garçons regardèrent sa trompe avec fascination. Ils se disaient que ça ferait une glissade fantastique. Malheureusement Bertrand était grincheux aujourd’hui et ne voulait pas jouer. De plus sa trompe n'était pas un jeu. Elle lui servait à boire et à attraper les hautes feuilles des arbres pour se nourrir. Théo qui était connu pour être un petit charmeur imagina alors un plan de séduction. Il complimenta l’éléphant sur son impressionnante mémoire et sur ses immenses oreilles. Noly en rajouta en disant à Bertrand qu’il était certainement le plus grand de tous les mammifères terrestres de la jungle et même du monde entier. Ne sachant plus comment résister à ses deux petits malins, le vieil éléphant les fit grimper sur son dos et s’amuser sur sa trompe. 

 

Les deux amis remercièrent l'éléphant puis repartirent à l'aventure. Dans l’épaisse jungle il était difficile de voir où ils allaient. Ils s'arrêtaient fréquemment pour permettre à Noly de grimper aux arbres pour voir à l’horizon. C’est lors d’une de ses escapades que l’adorable ouistiti rencontra  Normand le toucan. Il était magnifique avec ses plumes et son beau bec coloré. Il adorait surtout raconter des histoires. Les trois animaux s’installèrent dans le creux d'un arbre pour écouter les aventures de cet oiseau rigolo. Ainsi bercé par la douce voix du conteur, Théo ne tarda pas à s'endormir. Le ronronnement régulier du félin et la chaleur de son pelage berça également Noly vers le pays des rêves. 

À leur réveil, les garçons commencèrent à avoir très faim. Ils étaient de vrais petits gloutons. Ils décidèrent de se rendre à la rivière pour y pêcher des poissons. Sur les rives du cours d'eau se trouvait Céline la gentille crocodile. Plusieurs animaux avaient peur de ses grandes et nombreuses dents tranchantes. Céline se retrouvait donc souvent seule et elle en était très triste. Quand elle vit les deux jeunes approcher, elle se précipita vers eux et leur proposa de leur apprendre à nager. C’est sous un tonnerre d’éclaboussements que Noly et Théo firent leur premières brasses. 

Toutes ses aventures étaient certes fort amusantes, mais aussi plutôt épuisantes. Il était maintenant l’heure de retourner à la maison et de se blottir dans le confort des bras de maman. Tranquillement les deux compagnons retournèrent chez eux en se promettant de repartir bientôt découvrir le fabuleux monde qui les entourent.

  • Instagram

©2020 par Parents sans jugement.